Utilisez vos émotions pour booster votre autohypnose

Utilisez vos émotions pour booster votre autohypnose

Les émotions sont intimement liées à nos expériences, qu’elles teintent de manière presqu’indélébile. Pensez à lorsque vous vous sentez euphorique, capable de soulever des montagnes, que rien ne peut vous arrêter… Voyez comme l’amour rend aveugle. Comme la peur paralyse ou rend au contraire agressif. Comme la colère fait voir rouge et sortir de ses gonds. Etc.

Cet impact des émotions dans notre vie est flagrant au niveau de notre mémoire : vous rappelez-vous de ce que vous faisiez le 12 octobre 2002 ? A priori non.
Mais 1 an, 1 mois et 1 jour avant… ?!

Alors, comment vos émotions peuvent-elles vous aider dans votre pratique de l’autohypnose ?

Dans un premier temps, il faut bien comprendre qu’une émotion ressentie de manière suffisamment intense nous fait naturellement changer d’état de conscience, au point parfois de perdre le contrôle, n’est-ce pas ?
Les émotions sont donc une porte d’entrée privilégiée vers votre inconscient, dont elles sont un message(r).

Alors comment surfer sur la vague de vos émotions lorsque vous pratiquez l’autohypnose ?
Une première approche consiste à activer une émotion positive, porteuse, pour qu’elle soit non seulement le carburant de votre expérience hypnotique, mais surtout l’énergie qui va transférer tous ses acquis à la « vraie vie », en surpassant la charge émotionnelle négative éventuelle du problème – à titre d’exemple, arrêter de fumer devient souvent très facile pour une femme qui tombe enceinte : les émotions liées à la maternité dépassent largement celles qui auparavant la faisaient fumer.
Pour cela, une fois votre objectif défini (réaliste, réalisable, ne dépendant que de vous et exprimé positivement, évidemment – cf l’article « Définir un bon objectif pour votre séance d’autohypnose »), posez-vous la question de « Vers quoi de plus important pour moi cela m’amène-t-il d’atteindre ce résultat ? ». Et posez-vous cette question aussi loin que vous pouvez aller. Ressentez ce que cela change en vous et dans votre perception de votre objectif et des difficultés potentielles, à mesure que vous montez dans vos valeurs.
Exemple : je souhaite me libérer de telle addiction. Cela va me permettre d’utiliser plus efficacement mon énergie et mon temps. Ce qui va me permettre de faire plus de choses qui me plaisent, de m’améliorer et de me sentir plus capable. Donc de me sentir mieux, d’avoir une meilleure confiance et estime de moi. Donc d’être fier de ma vie, plus entreprenant, et donc plus heureux. Et donc plus ouvert, plus tourné vers les autres. Donc partager véritablement, en profondeur. Connecter avec les autres, ressentir de l’amour véritable. Etc.
Inversement, vous pouvez vous demander : « Si à la fin de ma vie, je n’avais pas atteint ce résultat, à côté de quoi d’important serais-je passé ? »

Une autre approche utilise votre capacité à transformer, à sublimer une émotion « négative », limitante, en une énergie plus utile.
Certaines émotions, comme la peur, sont rarement porteuses. Elles ont plus tendance à figer qu’à nous aider à nous inscrire dans l’action. Or, votre inconscient souhaitant vous protéger et vous aider à atteindre vos objectifs, il est toujours partant pour trouver de meilleures manières de faire, pour peu qu’on le lui propose.
Ainsi, comment vos pensées, ressentis, émotions changent-ils quand vous transformez de la peur (de l’échec, du rejet, du ridicule, …) en l’autre face de la même pièce : le désir (de réussir, de bien faire, d’être accepté, d’être aimé, d’être reconnu et valorisé…) ?! Et donc quels comportements cela favorise-t-il ?
Prenons l’exemple de la prise de parole en public : le trac est souvent le résultat d’une peur de ne pas faire suffisamment bien, et donc de ne pas être accepté par le public. Comment les ressentis évoluent-ils (ouvrant la porte à une expérience plus agréable et sûrement plus réussie) lorsque cette peur est transformée en envie de bien communiquer aux autres ce que vous avez à leur apporter ? En désir de faire le maximum pour emporter l’adhésion du plus grand nombre ? Dans quelle mesure vos ressources et capacités sont-elles mises en valeur par une telle posture… ?
Alors surtout n’imaginez pas trop précisément toutes les conséquences positives sur votre vie si vous transformiez vos peurs en le désir profond qu’elles sont vraiment…

Pour aller plus haut et plus loin dans vos expériences autohypnotiques (cf la série d’articles « Techniques simples d’autohypnose » et « Apprenez à parler à votre inconscient »), n’hésitez pas à potentialiser vos émotions dans l’esprit de ce qui a été proposé dans cet article.

 

Par Adrien Moulard
en savoir plus sur l’auteur